OSCRM

Aller au contenu

Menu principal

Concert de la Sainte Cécile

Archives > 2013-2014

Le dimanche 24 novembre à 17 h
au théatre Jean Piat de Canet en Roussillon

Direction François RAGOT





" LA JEUNESSE EN MUSIQUE"

- 1er mouvement de la symphonieta en Ré majeur de W.A. MOZART
- Concerto "Jeune Homme" K 271 pour piano et orchestre de W.A.MOZART
                         Soliste: Antonin Vinour Motta









- "Pierre et le loup" de Serge Prokofiev










Le Concerto pour piano n° 9, dit Jeunehomme,
en mi bémol majeur, K. 271, de Wolfgang Amadeus Mozart fut écrit à Salzbourg en 1777, alors que Mozart était âgé de 21 ans.

Cette œuvre est connue sous le nom du Concerto « Jeunehomme» car Mozart l'aurait écrit pour une pianiste française de passage à Salzbourg portant ce nom de famille, dont l'identité resta longtemps un mystère pour les spécialistes de l'histoire de la musique. Récemment le musicologue Michael Lorenz a suggéré que cette pianiste était en fait Louise Victoire Jenamy (1749-1812), une fille de Jean-Georges Noverre, lui-même danseur connu et l'un des meilleurs amis de Mozart.

 

Pierre et le Loup est un conte musical pour enfants, dont le compositeur russe Sergueï Prokofiev (1891 - 1953) écrit le texte et compose la musique en 1936, année de son retour définitif en URSS. Il souhaitait familiariser les jeunes avec les principaux instruments de l'orchestre symphonique.

Pierre, un jeune garçon, vit dans la campagne russe avec son grand-père. Un jour, il laisse la porte du jardin ouverte : un canard profite de l'occasion pour aller nager sur la mare toute proche. Il se querelle avec un oiseau. À ce moment, un chat s'approche ; l'oiseau, alerté par Pierre, s'envole pour se réfugier dans un arbre.

Le grand-père de Pierre ramène le garçon à la maison en bougonnant et referme la porte, car le loup pourrait surgir : de fait, le voici bientôt qui sort de la forêt. Le chat monte se réfugier dans l'arbre pendant que le canard, qui, tout excité, était sorti de la mare, se fait avaler par le loup.

Pierre prend une corde et, en escaladant le mur du jardin, grimpe dans l'arbre. Il demande à l'oiseau d'aller voltiger autour de la tête du loup pour détourner son attention. Pendant ce temps, il forme un nœud coulant avec lequel il parvient à attraper le loup par la queue.

Les chasseurs sortent de la forêt et veulent tirer sur le loup. Mais Pierre les arrête. Tous ensemble entament une marche triomphale pour emmener le loup au zoo.



Retourner au contenu | Retourner au menu