OSCRM

Aller au contenu

Menu principal

les_solistes_de_la_9e_symphonie

Archives > 2012-2013

Danielle STREIFF, Soprano Lirico Spinto
" DS ", comme la nomment affectueusement ses partenaires de scène, est une artiste internationale trop discrète en France !
Le pays du bel canto, l'Italie, où elle vécut longtemps, la déclare " Meilleure Artiste Lyrique de l'année" après que la France l'ait déjà consacrée lors de la remise d'un Orphée d'Or couronnant son premier enregistrement " Amadis " de Massenet avec le prestigieux Orchestre de l'Opéra de Paris.
Elle fait de glorieux débuts à l'Opéra de Paris dans le rôle-titre de Manon de Massenet, deux ans après, puis est demandée sur les scènes internationales. Ainsi cette Prima Donna se voit appelée auprès des plus grands noms parmi lesquels : Placido Domingo dans le rôle de Traviata à Los Angelès, Alagna à Tokyo dans Carmen, Ramon Vargas à Vérone, Renato Bruson…Dirigée tour à tour par Lorin Maazel (USA -Pittsburgh) puis par le chef de prédilection de Maria Callas : Georges Prêtre à Paris avec lequel elle tourne le film " König David " pour la ZDF de Munich, etc..., elle reste l'incontournable Thaïs française que l'on plébiscite à Rome ,mais aussi aux USA où l' Hérald Tribune titre " son magnifique et flamboyant dramatisme vocal ". La presse la compare d'ailleurs régulièrement à la superbe américaine Renée Fleming ne manquant pas de souligner la générosité de cette voix au timbre charismatique.
Elle chante les premiers plans sur les scènes de l'Opéra de Paris, Toulouse, Marseille, Lyon, Strasbourg(…)Manon, Traviata, Cendrillon, Carmen, Les Noces de Figaro, Rake's progress ,Tosca, Butterfly(..).Elle ne néglige pas la musique de chambre et l'oratorio qu'elle cultive depuis toujours par amour du détail musical et du partage avec le public. Elle adore l'opérette viennoise telle que " Le Pays du sourire ", "La Chauve-souris "qu'elle interprète en langue étrangère aussi.
Issue des mêmes écoles que ses amis et collègues de scène Roberto Alagna, Natalie Stuztmann, Natalie Dessay, elle vient d'être présentée par l'organisateur italien du légendaire " Concert des Trois Ténors " à Rome, en France. Ce soir mémorable, il vint spécialement, par amitié, pour cette Diva aux allures si modestes en France, à l'abbaye de Valmagne, lieu prestigieux, en l'honneur de son association " La Voix de l'Ame "qui vient en aide aux personnes âgées ayant perdu leur autonomie.







La mezzo Anne Pareuil offre au public une voix à la richesse de timbre et la stature vocale rares.
Présentée au public parisien lors d'un récital en duo au Théâtre de Paris-Châtelet à l'âge de 24 ans par l'illustre baryton José van Dam, Anne entame une carrière internationale qui l'enmènera en Europe, en Chine, aux Etats-Unis ainsi qu'au Japon.
La profondeur de son registre grave ainsi que sa flexibilité lui permet d'aborder avec aisance les rôles du répertoire de mezzo-alto comme ceux de La Cieca, La Zia Principessa ou Erda, ainsi que les rôles plus aigus du répertoire vériste et verdien. Elle est une des rares interprètes du rôle de La Nourrice dans l'Ariane et Barbe-Bleue de Paul Dukas pour lequel elle a récemment doublé Jane Henschel aux côtés de Deborah Polaski en tournée au Japon pour l'Opéra de Paris et plus récemment à l'Opéra National de Korée pour le rôle mythique de Madame de Croissy dans Dialogues des Carmélites, salué par la presse internationale.
Elle a été mise en scène par Nicolas Joël, Jorge Lavelli, Pier'Alli, Stanislas Nordey, dirigée par Marc Soustrot, Marek Janowski, Michel Plasson, Daniel Kawka, Gabriele Ferro, Sylvain Cambreling, au Capitole de Toulouse, à l'Opéra de Paris, à la Maestranza de Séville, au Deutsche Oper am Rhein, à l'opéra de Kong Kong et au Festival International de Musique de Macao.
L'industrie cinématographique la sollicite régulièrement pour sa couleur de voix.
Elle est aussi une rare interprète de Lieder allemands dont elle a récemment entamé une tournée internationale.
Anne Pareuil participe à la vie culturelle régionale en tant que membre producteur du collège artistique du Nouveau Théâtre de La Baleine d'Onet-Le-Château en Aveyron.



Jean-Pierre TORRENT est né à Agde, le 8 juillet 1946, rue Louis Bages.
Après une scolarité classique, il se dirige vers le Conservatoire de Sète et, à l’âge de 12 ans fait ses débuts sur la scène agathoise dans le rôle du berger de Mirelle (de Charles Gounod). A 20 ans, il travaille en tant que saisonnier à La Galiote, chère à Jules Baudou, grand amateur de Bel Canto, où il se retrouve avec le milieu des chanteurs professionnels qui l’épauleront dans son début de carrière. Il entre au Conservatoire de Paris en 1974.
Jean-Pierre TORRENT est «ténor»,c’est-à-dire la note la plus haute dans la gamme. Il remporte de nombreux prix d’art lyrique et donne de plus en plus de représentations d’opéras et d’opérettes, mais aussi d’oratorios (musique sacrée chantée dans les églises).
Il chante sous les ordres de chefs d’orchestres renommés comme Michel Plasson, Roberto Benzi ou Maurice Aréna avec d’autres grands noms de l’art lyrique comme José Van Dam, Ghéna [«Jéna»] Dimitrova ou José Arragall et aligne une liste impressionnante de participations à de grands classiques du genre: «Le Barbier de Séville», «Lakmé», «La Traviata», «La Veuve Joyeuse», «Le Chanteur de Mexico» et autres «Belle de Cadix», mais peut tout aussi bien chanter du jazz que du tango.
En 1998, il se tourne vers l’enseignement du chant au sein de l’Ecole Municipale de Musique d’Agde et donnera des cours à près de 150 élèves au total (du classique à la variété).
Parallèlement, il dirige un atelier lyrique qui aboutit à des représentations dans nombre de salles régionales, mais aussi donne des récitals en plein air durant l’été au Cœur de Ville.
Il monte également des spectacles comme «Le Pays du Sourire» présenté l’an dernier ici même au Moulin des Evêques, et qui a remporté un large succès… Il en prépare d’ailleurs d’autres pour cette année.
Jean-Pierre TORRENTa été honoré lors de la cérémonie des voeux 2012 au Moulin des Evéques au cour de laquelle il lui fût remis un Ephébe d'honneur par le député maire Gilles D'ETTORE.




Joseph Guillot est un artiste au parcours atypique. Il étudie la guitare jazz et le théâtre avant de travailler sa voix au conservatoire de Narbonne .Il se perfectionne auprès du Maestro Gianfranco Cecchele à Venise.
Il a désormais à son actif de nombreux rôles parmi lesquels :Gaillardin , puis Duparquet (la chauve souris),Florestan(Veronique),Brissac(les mousquetaires au couvent),Henri de Corneville puis Gaspard ( les cloches de Corneville),Edwin(princess czardas),Strauss junior(Valses de vienne),Danilo(la veuve joyeuse)Sou chong(le pays du sourire),Ange Pitou (la fille Angot),Don Andrès (la Périchole),le Baron (la vie parisienne),Agamemnon ( Belle Hélène), Don belflor(le toreador),Mr Chou fleuri et Vert panné(Mr choufleuri et trombalcasar), Le baron des Aubreys (chaste Suzanne),Ramirez(La belle de Cadix), Valiente(Andalousie) etc….
Il se produit fréquemment en oratorio : requiem de Fauré ,Requiem de Mozart, Carmina Burana, cantates et passion de Bach , 9ème de Beethoven, missa di gloria de Donizetti ,la petite messe de Rossini….
Ainsi qu'en Opéra : Mercutio (Romeo et Juliette),Mazetto (Don Giovanni),Valentin(Faust),Figaro(le barbier de Séville),Marcello(la Bohême),Escamillo(Carmen).
Pour la saison prochaine il prépare le rôle de Germont père(Traviata).

Retourner au contenu | Retourner au menu